CONTINUO : Basse d'archet, ornementation, diminution et improvisation, continuo harmonique  
 

 
 



L'idée de ces ateliers est de chercher à rassembler écrit et non écrit, mélodique et harmonique, contrepoint et basse continue… chercher à comprendre la musique baroque dans ce qu'on trouve de continuité par rapport à la musique du 16ème siècle et chercher ce qui se prolonge au 18ème.

Ils seront animés principalement par Martin Bauer, James Munro et Nicolas Achten et seront réservés en priorité aux instrumentistes. Les chanteurs et auditeurs externes sont évidemment les bienvenus !

Inscription avant le 15 juin pour les participants externes.
Attention le continuo harmonique et le continuo mélodique se dérouleront simultanément à la même heure
 
  Atelier basse continue avec archets  
  Durant le stage nous avons la chance de réunir trois types de basses d'archets :
  • Un fondamento large et grave, qui pose les bases du discours musical baroque.
  • Une basse plus légère capable d'être plus mobile, surtout mélodiquement mais aussi harmoniquement.
  • Une basse « luthée », capable d'évoluer au-dessus de la ligne de basse, en contrepoint.
Les trois instruments, on le voit, loin d'être concurrents, sont plutôt complémentaires. Et les trois usages plutôt typiques de chaque instrument peuvent se retrouver chez les uns ou les autres.

Voici pleins de découvertes en perspective…

 
  Diminution (variation), ornementation et improvisation  
  Diminution et ornementation sont deux choses essentiellement différentes.
La diminution est variation, en quelque sorte, donc « recomposition » ex tempore, à partir d'une musique donnée. L'ornementation est une forme d'interprétation d'une phrase musicale. Les formules d'ornementation sont innombrables (trille, mordant, vibrato, pincé, port de voix… ) mais toujours très courts, et s'appliquant rarement à plus d'une note ou deux. Ils peuvent changer très fort la perception d'une phrase, mais n'en modifient pas la structure, ce qui peut être la cas de la diminution, elle, portant sur la phrase entière, voire sur le tissus harmonique entier.

 
  Les axes de cet atelier sont très simples :
  • Désapprendre ! Très important d'oublier tout ce qu'on vous a dit (et tout reviendra au galop...).
  • Oser. C'est comme ça qu'on va reconstruire doucement.
  • L'improvisation est partout ! Ce n'est pas une sorte d'idéal à atteindre. C'est à la fois un outil et une notion très vaste comme la liberté. Jamais absolue, elle est plus ou moins présente mais toujours là.
  • Le contrepoint sans peine ! Si on utilise les règles « arides » du contrepoint comme des règles du jeu (au sens de jeu de hasard et d'habileté), ce contrepoint peut se comparer plus ou moins à une grammaire qu'on a pas besoin de connaître à fond, mais qu'il faut surtout pratiquer, un peu comme la prose de Mr Jourdain.

Il faut peu d'outils, et à défaut de pouvoir converser tous les jours avec un collègue et/ou ami (sauf pendant toute cette semaine), vous aurez des clés pour vous exercer tous les jours en vous amusant, au lieu de faire des gammes.
Pas mal, non ?


 
  Continuo harmonique  
  Que ce soit pour le clavecin, la guitare ou la harpe, le continuo harmonique est un point essentielle dans la pratique de ces instruments.

 
Haut
metamusique   Suivez nous sur facebook cavema
Cours & ateliers - Tarifs et inscriptions - Infos pratiques - Foire musicale - Partenaires