ARTISAN : Facture de flûte à bec et archèterie  
     
  Fabriquer une flûte à bec  
 
Philippe Bolton
nous emmènera dans le monde enchanté de la facture de la flûte à bec.

 
 
Les participants auront la possibilité de réaliser eux-mêmes une flûte à bec soprano médiévale à perce cylindrique (avec une étendue d'un peu moins de 2 octaves) à partir d'un kit préparé à l'avance, comportant le tuyau tourné et percé, le canal mis en place, le bouchon ébauché. A l'aide d'outils à main ils auront à tailler la fenêtre et le biseau, à faire sonner l'instrument et à l'accorder.
Chaque stagiaire devra apporter quelques outils à main dont la liste lui sera fourni. Cet atelier ne demande aucun pré-requis.
 
 


En plus de la flûte elle-même, les participants auront acquis quelques connaissances sur les "secrets" de la flûte à bec.

Inscription places limitées à 5 personnes.
Atelier se déroulant du 4 au 8 juillet 2011.

  • Internat :pension complète et accès gratuit aux concerts du festival
    Accès en auditeur à tous les cours du SIMAW
    Inscription individuelle : 540 €
    Matériaux : 60 € le stagiaire recevra une liste d''outillage à apporter.

  • Externat : repas de midi et accès gratuit aux concerts du festival
    Accès en auditeur à tous les cours du SIMAW
    Inscription individuelle : 400 €
    Matériaux : 60 € le stagiaire recevra une liste d''outillage à apporter.


 
  Confectionner son propre archet  
 
Jérôme Gastaldo guidera chaque participant(e) dans les aspects techniques de la facture et dans la réalisation d'un archet baroque à hausse coincée, fonctionnel et véritablement sur mesure comme il a pu se pratiquer au XVIIe siècle.

 
 
On sait qu'avant le début du XVIIIe siècle, le métier d'archetier n'existait pas en tant que tel. Les archets étaient soit fabriqués dans les ateliers de lutherie (on ne sait pas s'il existait des ouvriers spécialisés dans cette discipline) ou étaient confectionnés par les musiciens eux-mêmes.
Sans exagération l'archet est la clé de voûte qui unit le musicien à son instrument. Il est donc éminemment personnel et l'adéquation la plus parfaite possible entre ces trois pôles, archet, musicien et instrument, est l'un des gages de réussite de l'interprétation musicale.

Lors du stage, chacun se voit proposer un choix de différents bois, et une entière liberté dans le choix des modèles, ainsi qu'un accès libre à toutes les informations nécessaires et disponibles: base de donnée de photos, livres, plans, etc.
 
 
L'ouverture d'esprit a pour seules limites le respect de ce que l'on connaît de la tradition et les exigences de l'interprétation actuelle de la musique ancienne. Des expériences précédentes, on remarque qu'un archet réalisé par un musicien est en général très proche de ce qu'il pouvait désirer, et dans tous les cas reflète sa personnalité. S'ajoute à cela la satisfaction d'avoir réalisé soi-même un outil de travail fonctionnel et primordial pour les cordes frottées.

Cet atelier ne demande aucun pré-requis.
Atelier se déroulant du 4 au 9 juillet 2011.

Inscription places limitées à 5 personnes.

  • Internat : pension complète et accès gratuit aux concerts du festival
    Accès en auditeur à tous les cours du SIMAW
    Inscription individuelle : 650 €
    Location materiel et matériaux : 150 €

  • Externat : repas de midi et accès gratuit aux concerts du festival
    Accès en auditeur à tous les cours du SIMAW
    Inscription individuelle : 475 €
    Location materiel et matériaux : 150 €

 



           
Haut
metamusique   Suivez nous sur facebook cavema
Cours & ateliers - Tarifs et inscriptions - Infos pratiques - Foire musicale - Partenaires